Au Beurre Fondu

recettes et réalisations

17 septembre 2010

**Dip Poire Au Bleu Et Oignons Caramélisés**

Une recette tirée du livre "mon traiteur" (édité par Toupargel société de surgelés à domicile, livre que j'ai eu par ma grand-mère, voilà vous savez tout...) réalisée pour une rencontre piccholines chez Vanessa à qui j'ai d'ailleurs piqué la dernière photo (faut pas lui dire chuttt).

dip_poire_bleu

Ingrédients

quantités initiales en rouge

1.5 Bresse bleu (375 gr il me semble) 1

2 poires coupées en petits morceaux 1

2 oignons rouges moyens 1

20 cl de crème fraîche liquide 12cl

100 à 150 gr de mayonnaise (selon votre goût) 150 gr

sel, poivre

huile d'olive

Éplucher et couper les oignons, les faire caraméliser avec un peu d'huile d'olive puis ajouter les poires et faire cuire jusqu'à ce que les poires soient fondantes. Laisser refroidir.

Mixer le bleu avec la crème fraîche et la mayonnaise jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène, saler et poivrer si nécessaire puis mélanger avec la préparation oignons-poires; mettre au réfrigérateur.

dip_poire_bleu2

Posté par shinobi à 12:26 - apéro - morceaux de beurre [3] - Permalien [#]

Commentaires sur **Dip Poire Au Bleu Et Oignons Caramélisés**

    Complexe de DIP

    Après le complexe d'Oedipe, si si rappelez-vous la mythologie, le fils, la mère, bref passons, manquez plus que le complexe de DIP, à savoir mémé et Dieu Toupargel. L'académie des sciences contactée par mes soins, n'a pas réussi à déterminer l'époque de ce dieu, mais des premiers éléments il ressort qu'il serait plutôt de l'ère glaciaire. En fait, d'après une dépoire (pardon dépêche) qui vient de tomber sur mon télescripteur, il apparaît que ce Dieu était vénéré par une peuplade que l'on a pu aisément situé entre les Huns d'Attila (vous savez là où je passe les frigidaires ne repoussent pas) et les Ostrogoûts (peuplage réputée pour sa délicatesse alimentaire), nous voulons parler des Piccholines qui non contentes d'adorer Toupargel, vénéraient un amour incommensurable pour le Dieu Bacchus, ce qui a conduit à une transformation génétique vers les Bacchanales, mais ceci est une autre histoire dont je vous reparlerais dans un prochain numéro.

    Posté par Freud, Sigmund, 17 septembre 2010 à 13:14 | | Répondre
  • Oups !! je ne t'en dirais pas autant !! simplement une recette qui doit être divine en crostini sur un pain grillé !! hummmm

    Posté par senga50, 22 septembre 2010 à 23:06 | | Répondre
  • Oui, mais je sais tout !!!

    Posté par vanessa, 23 septembre 2010 à 10:33 | | Répondre
Nouveau commentaire